COPILOTE

Logo Cauchemars Airlines.png
MARY8390-2.jpg

Sylvain Johnson

Sylvain Johnson est un écrivain québécois de littérature d’horreur, fantastique et de science-fiction. Il réside depuis quelques années aux États-Unis. Né à Montréal, il aura passé son adolescence en Mauricie dans le village de Sainte-Thècle. L’influence de ce village se fera d’ailleurs sentir dans les derniers romans de l’auteur. Après le secondaire, Sylvain effectuera un passage au Cégep de Shawinigan pour y étudier la littérature.

Les années suivantes se dérouleront à Montréal et Laval, où il travaillera dans quelques salles de courriers et des clubs vidéo. Sans grande passion, il faut l’admettre.

Amateur de littérature et de films d’horreur, Sylvain écrit et rêve d’être publié. Son rêve se réalisera en 2010 grâce à un écrivain franco-américain du nom de Norman Beaupré, résident du Maine. « Voix de chez nous » est la première publication officielle de Sylvain. Suivra une nouvelle littéraire dans le magazine Freaks Corps en France et aussi Solaris au Québec. Monsieur Beaupré aura incontestablement été une influence majeure dans le cheminement d’écrivain de Sylvain. Mentor et ami, monsieur Beaupré aura permis à l’auteur de réaliser une chose : il n’était pas prêt et croire posséder un talent n’est en rien une garantie.

En 2011, les éditions PopFiction de Montréal offrent à Sylvain un contrat pour publier son premier roman « Le tueur des rails », une aventure qui malheureusement sera brève, l’éditeur fermant ses portes quelques mois plus tard.

En 2012, les éditions Porte-Bonheur par l’intérim de Pierre Lavigne offrent à Sylvain la chance de voir deux de ses romans être publiés. Le tueur des rails et l’esprit des glaces verront le jour, en version papier et numérique. Encore une fois, l’aventure se soldera par une fermeture de la maison d’édition et la cession des droits à l’auteur.

En 2014, une autre année, une autre chance. Un éditeur numérique français publie ses deux romans, le tueur des rails et l’esprit des glaces. Quelques nouvelles verront aussi le jour, dont la première version du roman « Un dieu parmi les hommes ». Cette aventure sera aussi malencontreusement écourtée.

Viennent ensuite Simon Rousseau et les Éditions ADA. Cette fois, Sylvain trouve un éditeur compétent, honnête et surtout, qui croit en son talent. C’est par les Contes interdits que Sylvain voit son rêve ultime se réaliser. La famille Doucet écoute les conseils de Simon Rousseau qui les convainc de publier ses livres et la suite, et bien elle est en cours…

2021 marque une nouvelle année et une collaboration exceptionnelle. Emilie Maïsterrena lance une nouvelle collection — Escale — dans sa maison d’édition pour republier les premiers romans de Sylvain. L’Esprit des glaces et le Tueur des rails, ainsi que leurs suites, seront de nouveau disponibles. C’est pour l’auteur une très belle aventure qui viendra conclure le cycle de ses trilogies, un projet de plus de dix ans.

Sylvain aime la randonnée pédestre, le voyage, mais surtout sa famille, sa femme Mélissa et son fils Phoenix qui sont le centre de son univers.

Retrouvez-le sur sa page auteur : Sylvain Johnson, Auteur